Kenya Airways et Delta élargissent à nouveau leur accord de partage de code

La collaboration entre Delta et Kenya Airways avance en s’intensifiant. Pour la 3e fois, les deux compagnies, membres de l’alliance SkyTeam, revisitent l’accord de partage de code initié en 2018.


Les deux compagnies ont annoncé mardi 22 juin l’extension de leur accord de partage de code, élargissant ainsi le choix de destinations proposées par Delta en Afrique et étendant la portée de Kenya Airways en Amérique du Nord via la passerelle de New York-JFK.

Concrètement, ce nouvel élargissement de l’accord de partage ajoutera un total de 39 destinations à travers l'Afrique, les États-Unis et le Canada. C'est une assez bonne nouvelle pour l'industrie en reprise après une année dramatique due à la Covid - 19. 

Dans les faits, les clients de Delta utilisant sans escale la liaison New York-JFK à Accra, au Ghana, pourront désormais se connecter en toute fluidité sur les vols vers Monrovia et Freetown, opérés par Kenya Airways. Des vols en partage de code commercialisés par Delta seront également disponibles sur les services de Kenya Airways de Nairobi à Cape Town, Harare, Kigali. Dans le sens inverse, la compagnie kenyane peut maintenant apposer ses codes sur les vols du transporteur américain vers l'aéroport national Ronald Regan de Washington, offrant ainsi aux clients un accès accru à la capitale américaine, ainsi qu'à Indianapolis, dans l'Indiana.

« Delta est la première compagnie aérienne américaine en Afrique. Le renforcement de notre partenariat avec Kenya Airways répond à la demande des clients pour plus de choix de voyage entre le continent et l'Amérique du Nord », a déclaré Alain Bellemare, E.V.P et Président International de Delta. « Ces services de partage de code offriront aux clients un meilleur accès aux destinations en Afrique du Sud, de l'Ouest et de l'Est, complétant le réseau existant de Delta vers Accra, Dakar, Johannesburg et Lagos. »

« Le partenariat entre Kenya Airways et Delta reste au cœur de nos plans visant à offrir les connexions les plus rapides vers les Amériques depuis notre hub de Nairobi et est conforme à notre promesse de marque de permettre le développement durable de l'Afrique en donnant accès à différents marchés », a déclaré Julius Thairu, directeur de la clientèle et de Kenya Airways. «En plus de l'aéroport national Ronald Regan de Washington et d'Indianapolis, Indiana, d'autres destinations que nous avons dans le partage de code sont New York : Chicago O'Hare - Illinois, Denver - Colorado, Orlando - Floride, Miami - Floride, Raleigh Durham - Caroline du Nord, Phoenix – Arizona, Charlotte – Caroline du Nord. » 

Rappelons que Kenya Airways et Delta ont commencé à partager leur code en 2018. L'accord, qui est entré en vigueur le 15 août 2018,  portait dans un premier temps sur les routes de la compagnie kényane vers les aéroports de Paris-Roissy Charles De Gaulle, Amsterdam-Schiphol, Londres-Heathrow et Accra. Mais également sur des lignes vers plus de dix villes en Afrique, parmi lesquelles Addis Abeba en Ethiopie, Lilongwe au Malawi, Johannesburg en Afrique du Sud et Djibouti entre autres. Par la suite, l'accord s'est renforcé en 2019 entre les deux compagnies ajoutant quatre nouvelles destinations en Afrique (Tanzanie, Zambie, Mozambique, Ouganda). Quant à Kenya Airways, elle disposait de 15 destinations au-delà de New York (Columbus, Phoenix, Charlotte, Denver, Orlando, Houston, Miami, Chicago, Raleigh Durham, Montréal et Toronto, entre autres). Et en 2020, l’accord de partage de code avec Delta a été élargi à 18 destinations après l’ajout de Dallas, Washington DC et San Francisco.

Oli Ulrich

Autres articles

Back to top button