Infrastructures aéroportuaires-Sénégal : C’est fait ! l’Aéroport International Blaise Diagne ouvrira en décembre prochain

Dix ans après la pose de la première pierre et plusieurs prorogations de délai, l’aéroport international  Blaise Diagne est enfin achevé. Il est donc maintenant question d’évaluer l’impact économique d’un tel projet pour la ville de Diass et ses environs.

Situé à Diass, à 47 KM au sud?est  de Dakar, l’aéroport international Blaise Diagne sera opérationnel à partir de décembre 2017. En marge d’une rencontre mercredi 24 mai  avec les populations de Saly passant par Diass, le chef de département logistique et transport de l’AIBD  rassurait  que les travaux sont en cours de finalisation.

« Par rapport aux travaux de l’aéroport, ce qu’il faut noter, c’est qu’on est globalement à 98%. Les 2 qui restent, ce n’est que des formations qui sont en phase finale. Donc, la société d’exploitation qui a été mise en place la semaine dernière a commencé à former tous utilisateurs futurs de cet aéroport » a annoncé Cheikh Diouf. Le séminaire de ce mercredi avait donc pour but d’imprégner les populations riveraines  des opportunités économiques d’un tel projet, et d’identifier les défis d’aménagement de la zone.

A lire INSTITUTIONS- SENEGAL : Dakar abritera le siège de l’Union des gestionnaires des aéroports d’Afrique du Centre et de l’Ouest

Car pour Abdoulaye Mbodji, directeur général de l’aéroport international Blaise Diagne, « ce n’est pas qu’un aéroport qu’on est en train de construire, mais un hub économique. L’un des projets les plus ambitieux du cinquantenaire au Sénégal. Il ne doit pas être perçu comme un simple point de chute pour le transport aérien, mais comme un outil économique multidimensionnel. Le centre du Sénégal, aujourd’hui, c’est Diass »

Doté d’une piste d’atterrissage de 3500 mètres  une tour de contrôle de 50 mètres de haut, 6 passerelles télescopiques, 7 voies de circulation,  50 postes de stationnements, l’aéroport pourra accueillir 3 milliards  de passagers par an.

Ce projet plusieurs fois repoussé, a été initié par l’ancien président Abdoulaye Wade  avec la pose de la première pierre le 4 avril 2007.


Autres articles

Back to top button