Sûreté aéroportuaire : le Burkina Faso signe mémorandum d’entente avec le groupe Euro Ops/Westminster

Au fil des ans, le Burkina Faso fait face à de nouvelles menaces dans un contexte sécuritaire fragile marqué par différentes crises en Afrique de l’Ouest et dans le Sahel. Lieux de forte concentration humaine, les aéroports sont devenus des cibles qui requièrent désormais une surveillance plus accrue.

Le Burkina Faso veut mettre ses infrastructures aéroportuaires aux standards internationaux afin de se prémunir d’éventuelles actes illicites contre ses installations. Pour se faire accompagner dans le processus, le pays d’Afrique de l’Ouest entend tirer profit de l’expérience et l'expertise du groupe Euro Ops/Westminster qui jouit d’une forte réputation sur le strapontin international. 

Un mémorandum d’entente en ce sens a été signé le lundi 17 mai 2021 à Ouagadougou au cours du tête-à-tête entre le ministre en charge des transports, Vincent Timbindi DABILGOU et  le représentant du groupe Euro Ops/Westminster, Vincent TOSCANI.

« Le but de ce mémorandum consiste à définir un cadre de discussions, énoncer les questions clés et un calendrier de réalisation du projet dont les objectifs sont entre autres : monter une opération de sûreté aéroportuaire de premier ordre, gérer de manière strict et professionnelle, conformément aux normes internationales et celles de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) ; évaluer, former, améliorer, surveiller et gérer les équipes de sûreté de l’aéroport », indique la cellule de communication du ministère des Transports. 

Dans le cadre de cette collaboration qui prendra effet à partir du 1er juin 2021, il sera également question de « développer les systèmes de sûreté physiques, électroniques et matériel ; assurer la maintenance et la modernisation de l’équipement ; s’assurer que toutes les politiques et les procédures sont suivies et mise à jour selon les exigences internationales ; apporter les connaissances et procéder au transfert de compétences au personnel d’encadrement local et à leurs équipes. »

Présent dans près d’une  cinquantaine de pays, le groupe Euro Ops/Westminster  soutiendra, en outre, l’autorité burkinabè sans engagement de frais de la part de l’Etat, en fournissant les investissements, et l’expertise nécessaires pour atteindre l’objectif. 

Romuald Ngueyap

Autres articles

Back to top button