La Guinée Equatoriale ferme ses frontières aériennes jusqu'en janvier 2022

Depuis la détection du variant Omicron de la Covid-19 en Afrique du Sud, plusieurs pays à travers le monde se barricadent progressivement. La Guinée Équatoriale, pays d'Afrique centrale au trafic modeste, n'est pas en reste.


Entre le 6 décembre 2021 et le 2 janvier 2022, les vols internationaux seront suspendus en Guinée Equatoriale. C’est ce qui ressort d’un décret signé par le Président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, ce mercredi 1er décembre.

Cette mesure vise à éviter une augmentation à la fois des nouveaux cas et des décès dus à la Covid-19, mais aussi l’entrée dans le pays du nouveau variant du SARS-CoV-2 (Omicron), qui s'est déjà propagé dans plusieurs nations, sur les cinq continents.  

Cette restriction ne s’applique pas aux vols cargos et charters dûment autorisés par les autorités compétentes. En attendant l’entrée en vigueur de la mesure de suspension des liaisons aériennes internationales, les voyageurs en provenance des pays où la mutation Omicron a déjà été détectée, sont interdits d’accès à la Guinée Equatoriale. Les citoyens équato-guinéens sont exemptés de cette interdiction. Néanmoins, une fois revenus au pays, ils doivent se mettre en quarantaine dans un établissement hôtelier, à leurs propres frais.

Par ailleurs, les vols intérieurs de Ceiba Intercontinental et Cronos Airlines sont maintenus, à une fréquence de trois liaisons hebdomadaires par compagnie. Néanmoins, les passagers domestiques sont soumis à la présentation d’une carte de vaccination et un test PCR, au moment de l'enregistrement et de l'embarquement. 

Actuellement, la Guinée Equatoriale est reliée en vols directs réguliers au  Cameroun, Gabon, Nigéria, Togo, Ethiopie, Maroc et Espagne. Ces liaisons sont opérées par  Cronos Airlines, Afrijet, Asky, Ethiopian Airlines, Lufthansa, Royal Air Maroc et Plus Ultra.

Le Prince Fogue

Autres articles

Back to top button