Breaking News :

mercredi 28 octobre 2020

TAAG réceptionne son deuxième Dash8-400, avion pilier de son plan de redressement

En attendant la reprise de ses vols réguliers, TAAG continue d’étoffer sa flotte. Le transporteur national angolais a pris livraison d’un nouveau Dash8-400 ce jour, 10 août 2020. L’avion de 74 sièges baptisé « Zaire » est le deuxième d’une commande de six unités dont devrait bénéficier le transporteur aérien, le premier appareil ayant été réceptionné en juin dernier.

 

Avec cette acquisition, TAAG compte désormais 14 avions  dont cinq 737-700, cinq 777-300 et trois 777-200. « Avec une flotte plus diversifiée, nous serons en mesure de rechercher de nouveaux marchés. Cet avion est adapté aux segments de courte distance et à de faibles coûts d'exploitation » a expliquait récemment le PDG Rui Carreira, dans les colonnes du journal gouvernemental, jornaldeangola.

Les quatre autres appareils seront progressivement livrés à partir d’octobre. Pour le patron de TAAG, ces nouveaux avions répondent exactement aux axes stratégiques du plan de redressement élaboré en juillet 2019. « L'un des principaux objectifs de notre plan de restructuration et de réforme est l'équilibre financier de l'entreprise. Et l'équilibre financier dépend, entre autres, de l'équilibre de la flotte. »

 

A leur mise en service, ceux-ci seront prioritaires affectés sur le réseau domestique qui compte une douzaine de liaisons, ce qui permettra de redéployer la flotte 737 sur les lignes africaines moyen-courriers. « L'un des principaux objectifs est de retirer le Boeing des liaisons intérieures. Sur les liaisons domestiques, nous n'utiliserons que de gros appareils là où le taux d'occupation le justifie ».   Le Dash8-400 est également appelé à desservir des lignes régionales « mais des destinations proches de Luanda. Je veux dire Windhoek, Harare, Lusaka, Brazzaville et Kinshasa. Nous pouvons, à terme, penser également à Ponta Negra

Le transporteur espère ainsi faire du Dash8-400, le pilier de la reconstruction de son réseau qui a été drastiquement affecté par la pandémie du Covid-19. TAAG transporte en moyenne 1,5 million de passagers par an. Rui Carreira estime que le transporteur déjà déficitaire pourrait perdre jusqu'à 270 millions de dollars de revenus d'ici fin 2020. Selon lui, la reprise des activités de la compagnie devrait se traduire par une baisse de 55% au niveau de la demande et une chute de 65% au niveau de la programmation.


Romuald Ngueyap

Partager
Mot clé :
Précédent

Royal Air Maroc ne reprendra pas ses vol

Suivant

Congo Airways obtient un prêt étatique

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.