Breaking News :

mardi 04 août 2020

La TIACA exhorte le secteur du fret aérien africain à mettre en œuvre un plan de relance

La capacité cargo entre l’Europe et l’Afrique a drastiquement diminué de 70% en glissement annuel, fait remarquer l’Association internationale du fret aérien (TIACA) qui appelle toutes les parties prenantes - institutionnelles et privées - à agir sans délai pour contenir ce phénomène. Elle encourage les initiatives temporaires prises par certaines compagnies africaines qui ont mis à contribution leur flotte passager pour les opérations cargo.

En effet, la TIACA propose un plan de relance axé autour de six points. Il s’agit entre autres des mesures d’accommodations en raison de la fermeture des aéroports et du couvre-feu en vigueur dans plusieurs pays du continent.

L’Association propose par exemple l’aménagement des aires de repos dédiées pour les équipages des vols cargo, la levée des interdictions nocturnes affectant le déplacement du personnel au sol, la levée des restrictions et limitations des vols de fret dans certains pays africains. Aussi, la TIACA suggère-t-elle la simplification des procédures et la facilitation du dédouanement des marchandises comme les produits pharmaceutiques et alimentaires.

Pour permettre aux compagnies aériennes de supporter les chocs de la pandémie, la bonne mise en œuvre de ce plan de relance nécessite une approche collaborative entre les régulateurs, les compagnies aériennes, les aéroports, les manutentionnaires, les transitaires et les expéditeurs, soutient le vice-président de la TIACA, Sanjeev Gadhia, PDG de Astral Aviation.

Partager
Mot clé :
Précédent

Air Namibia retarde les salaires d’Avr

Suivant

Air Namibia reprend ses vols domestique

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.